Le Sens de l’Autre est une odyssée au ton léger de la destinée presque irréelle de Françoise d’Aubigné, épouse de fortune du poète Paul Scarron et future reine de l’ombre du Roi Soleil.
Éclats de rire et éclats de vie révèlent une Françoise vibrante, sensuelle, fragile, complexe mais par dessus tout amusée de son chemin de vie si unique. Elle saura triompher de la honte, s’inventer une force lente et tenace et grandira tout en ouvrant à l’Autre la voie de la plénitude intérieure. C’est l’histoire « en filigrane » de notre "fée incroyable" .
Un texte inspiré d’extraits de journaux intimes, mémoires, correspondances de grands personnages de ce règne, ponctuations en formes de maximes de madame de Maintenon parvenues jusqu’à nous. Cette production cultive l’appétit de la langue française, d’où l’accent mis sur la saveur des mots craquant sous la dent comme du Pagnol et les traits d’esprit d’un équilibre de pensée résolument Grand Siècle. Truculence des situations,      de la fin des entrailles de la Montespan aux refroidissements "bibliques" de Françoise. Le sujet ici est la magie des êtres et de leur histoire, la magie des rencontres.                
 
Chaque âme règne par sa vérité.
Scarron: l’humour. Louis: l’intelligence. Françoise: le sens de l’Autre.
Vivacité . Sincérité . Expression d’une énergie qui parle . Plaisir d’être. Où rien n’est pris au sérieux . Où personne ne meurt mais où chacun s’évapore dans un fou rire !
La pièce est parsemée de musiques de compositeurs connus,  "îlots" de sentiments éprouvés par les personnages. Les deux acteurs/chanteurs vivent l’élévation de leurs sens à travers ces musiques ... Brillant claveciniste, Mario Raskin, sous-tend et porte la pièce dans un continuo de musiques: Lully, Couperin, Scarlatti, Rameau, Purcell ou Vellones, comme dans un scénario de film et participe ponctuellement à l'action théâtrale.
Un programme musical éclectique et très soudé où le bijou musical « A Cloris » de Reynaldo Hahn, du plus pur style baroque français, sert d’écrin et de leitmotiv au plaisir pur de notre élégante héroïne et offre une conclusion « suspendue dans l’instant » à cette pièce élégiaque.
L’objet du metteur en scène est de mettre le contenu du texte « en vie » en s’appuyant sur des êtres d’esprits ; de grands esprits universels . En scène, chacun sert de relai de la pensée ou de l’interprétation de l'acte de l'autre. Dès lors, une approche intemporelle de l’esprit des personnages et qui échappe au réalisme s’impose tout naturellement.
Pensés dans l’esthétique de nos jours, les personnages sont volontairement non identifiés physiquement mais résolument modernes. L’espace de jeu est libre de décors. La lumière habille des lieux et des émotions entre des parois lisses . Seuls les détails du texte, des costumes ou des formes nous donnent des indices ponctuels. Le voile de l’anonymat s'étiole peu à peu ...
La marquise de Maintenon demeure aujourd’hui une énigme et une icône, preuve que l’on ne peut pas tout expliquer ...
Le Sens de l’Autre, humour, histoire, spiritualité. Un spectacle très vivant qui met tous nos sens en alerte, au coeur de l’actualité morale et spirituelle de notre époque.
                                                                                                                             
                                                                                                                                 Alain Garichot

LE SENS DE L'AUTRE  2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now